Pourquoi et comment devenir entrepreneur ?

Parce que le web aura toujours besoin de contenu de qualité

Pourquoi et comment devenir entrepreneur ?

devenir entrepreneur

Et si je devenais entrepreneur ? Cette question vous forcément effleuré l’esprit à un moment ou a un autre. Sinon, est-ce que ça vous est déjà arrivé d’avoir vos collègues qui vous sortent par les yeux ? De ne plus supporter d’avoir votre patron sur le dos ? D’avoir l’impression d’être en cage et que votre vie est en train de filer sans même se retourner sur vous ? Oui ? Alors c’est qu’il est temps pour vous de faire une petite remise en question professionnelle, et de vous demander ce que vous voulez vraiment.

Etre à son compte, ou comment être libéré(e), délivré(e)

Quand le burn-out guette

Vous connaissez la chanson, je suis même sûre que vous ne pouviez plus la supporter à force de l’entendre. Et pourtant, lorsque vous déciderez de vous lancer à votre compte, malgré la peur de l’inconnu qui vous tordra l’estomac, vous aurez envie de la chanter à tue-tête. Vous vous sentirez vraiment libre, maître de votre destin, et sérieusement, ça fait un bien fou !

Si aller au travail tous les matins tient du supplice, alors peut-être qu’il est temps pour vous d’envisager une autre façon de gagner votre vie.

N’attendez pas d’en arriver à balancer votre clavier en travers de la tête de René, votre collègue qui passe son temps à râler. Ou même de Lucienne qui est bien gentille, mais qui ne comprends rien à rien.

Même votre chef adoré vous le dit régulièrement, « il faut anticiper mon p’tit ! ». Ouais, mais cette fois vous allez anticiper pour votre pomme, et ça, c’est vachement plus sympa.

Les cimetières sont plein de gens indispensables

Franchement, après toutes ces années de bons et loyaux services qui vous ont valu à peine un merci, arraché du bout des lèvres, ça va leur faire tout drôle de vous voir partir.

Mais ne vous en faites pas, une fois l’effet de surprise passé, ils vont vite s’en remettre. Ils vont filer votre part de boulot à vos collègues. Souriez les collègues, vous allez doubler votre charge de travail, et vous ne serez pas mieux payé. Ou alors ils vont embaucher quelqu’un pour vous remplacer. Ce dernier aura, évidemment, des prétentions salariales beaucoup plus intéressantes à leurs yeux.

Au bout du compte, le service continuera à tourner que vous soyez là ou pas. Peut-être pas aussi bien qu’avec vous, je vous l’accorde. Peut-être que vos collègues seront au bord du burn-out, et que votre supérieur aura sorti les rames pour redresser la barre.

Mais, bientôt, tout le monde aura trouvé sa place, on vous aura oublié(e), vous ne serez qu’un vague souvenir. Un nom sur une vieille fiche de paie ou sur un vieux dossier. Et vous, une fois digéré le fait que vous n’êtes pas indispensable, vous aurez une nouvelle histoire à écrire dans votre vie.

Comment bien se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Tout lâcher pour se lancer à son compte n’est pas chose facile. Avant de poser votre démission, vous devez avoir mûrement réfléchi, voire, testé votre projet. L’idéal est d’avoir des revenus fixes le temps de vous lancer et d’arriver à vivre de votre activité. A vous de voir si démarrez votre activité tout en restant salarié(e), ou si vous préférez que se soit Pôle Emploi qui prenne le relais.

De la réflexion avant tout

Mais, avant de vous lancer tête baissée dans l’entrepreneuriat, vous devez avoir un projet en béton. Vous devez aussi être sûr(e) d’avoir choisi un domaine qui vous plaît vraiment, dans lequel vous aurez envie de vous investir pendant plusieurs années.

L’idéal, donc, c’est de choisir un domaine qui vous passionne, ou du moins, qui vous intéresse vraiment. Moi par exemple, j’aime écrire, du coup j’ai choisi la rédaction web.

Si vous avez des connaissances approfondies, c’est encore mieux. Si vous êtes déjà un expert dans votre domaine, alors là, c’est le top.

De plus, vous ne pouvez pas vous lancer sans avoir fait une étude de marché. C’est logique, me direz-vous, mais malheureusement tout le monde ne le fait pas (ou ne le fait pas correctement).

Enfin, faites un bilan sur vous-même, sur vos capacités à devenir entrepreneur. A savoir qu’être entrepreneur, c’est devoir gérer les responsabilités, se charger des relations clientèle, trouver des solutions, innover, subir des échecs, anticiper….

Sans oublier qu’il faut vous donner à fond. Vous aurez besoin de dégager beaucoup de temps pour vous lancer. Alors, pour ne pas sacrifier votre vie familiale et sociale, vous devrez avoir une parfaite gestion de votre emploi du temps.

Petit tour rapide des questions à vous poser avant de créer votre entreprise :

  • Votre activité sera-t-elle viable ?
  • Dégagerez-vous assez de revenus pour pouvoir en vivre ?
  • Comment est la concurrence ?
  • Y a-t-il beaucoup de demandes ?
  • Votre boutique/local sera-t-elle/il bien situé(e) ?
  • Aurez-vous besoin d’embaucher tout de suite ?
  • Une fois les traites et factures diverses payées, combien vous restera-t-il ?
  • Avez-vous la personnalité d’un entrepreneur ?
  • Quel statut conviendrait le mieux à mon activité ?

Du travail, de l’ambition et de l’audace

Entreprendre, c’est aussi savoir se donner des objectifs, et les atteindre. Vous devez avoir de l’ambition pour pouvoir avancer. En tant que salarié(e) vous avez peut-être une carotte pour vous faire bosser plus dur. Une prime sur les bénéfices réalisés, ou sur la charge de travail accomplie, ou autre.

Eh bien, en tant que votre propre patron, c’est vous qui allez vous donner la carotte. Fixer vos propres objectifs, et essayer de les atteindre. Ces derniers doivent être élevés, mais pas irréalisables. Sérieusement, il n’y a rien de plus démotivant que des objectifs impossibles à atteindre. Alors restez dans la limite du raisonnable, mais n’allez pas à la facilité non plus.

Pour avancer, il faut du challenge (ça, ce sont les objectifs), mais aussi de l’ambition. Ayez l’ambition d’être parmi les meilleurs dans votre domaine. N’ayez pas honte de dire que vous souhaitez réussir et gagner de l’argent. Regardez ce qui se fait autour de vous, comment ceux qui ont réussi travaillent. Regardez, apprenez, imitez et dépassez.

Ayez de l’audace. Allez chercher les clients, proposez des partenariats, rencontrez les experts de votre domaine. Ayez l’audace de croire en vous et en vos capacités. Il faut que vous montriez votre expertise au maximum.

Mais avoir de l’audace, c’est aussi oser sortir du lot. Alors, innovez, inventez, démarquez-vous. Essayez d’avoir un temps d’avance sur vos concurrents. Faites partie de ces entrepreneurs qui osent. Ne vous laissez pas freiner par la peur de l’échec. Vous échouerez, comme tout le monde, à un moment ou à un autre, mais ce sera pour mieux rebondir ou pour vous améliorer.

Laissez transparaître votre personnalité dans votre travail. Ne vous fondez surtout pas dans la masse, on ne vous verrait pas. N’en faites pas des caisses non-plus, vous risqueriez d’avoir l’effet inverse de celui escompté. Et surtout, faites un travail irréprochable.

De la formation, encore et toujours

Vous ne pouvez pas tout connaître, tout savoir, tout maîtriser, c’est juste impossible. Alors, si vous décelez des failles dans vos connaissances ou si vous avez des doutes, pensez à la formation.

Profitez de votre statut de salarié pour demander un DIF, par exemple. Ou si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez vous renseigner sur les formations que propose Pôle Emploi.

Google peut aussi être votre meilleur ami pour acquérir des connaissances. De nombreuses formations payantes ou gratuites sont disponibles sur internet.

Tout un tas de sites proposent des tutos ou des articles sur plein de sujets. Vous trouverez forcément de quoi combler vos lacunes. Que vous ayez besoin d’aide pour devenir entrepreneur, pour maîtriser une technologie, pour créer votre e-boutique, ou pour quoique ce soit d’autre, vous trouverez facilement votre bonheur sur internet.

Si se former est si important, c’est que nous vivons dans un monde qui va vite, très vite. Les technologies, les méthodes, les normes…. Tout bouge, tout change, tout évolue. Et vous, en tant que chef d’entreprise, vous ne pouvez pas vous permettre de vous laisser distancer.

Rangez votre orgueil dans votre poche, acceptez d’avoir des lacunes, n’ayez pas honte de le dire. Soyez conscients que les entrepreneurs qui sont au sommet, ont, un jour, été ignorants, tout comme vous aujourd’hui. Ils ont appris, ils se sont formés, et maintenant c’est à votre tour. Alors ne lâchez rien, et foncez !

 

2 réponses

  1. itconsult dit :

    bonjour
    merci pour ce partage, je suis d’accord, la formation est importante. J’ai lu récemment qu’a présent il faut faire une formation continuelle! Fini la semaine de formation par an, l’employabilité, il faut continuer à se former, lire, apprendre, s’auto former…
    merci et bonne journée

    • Elodie dit :

      Bonjour et merci pour ton commentaire,

      Effectivement, plus le monde tourne vite (même si parfois il tourne à l’envers^^), plus les formations régulières sont nécessaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *